Projets

Nombreux sont les projets émis en 2017 qui ont abouti : l’extension et l’organisation du bloc opératoire, la poursuite des missions orthopédiques avec la prise en charge de cas d’ostéomyélites et le développement de la physio- et de l’ergothérapie, le renouvellement de camps urologiques.

Il nous importe de poursuivre les projets mis en route dont l’orthopédie et l’urologie : deux médecins ougandais commencent une formation
spécialisée à l’hôpital de Mulago, hôpital universitaire de Kampala, dont Asaph en orthopédie -et nous le soutenons-

et Gideon en urologie lors de ses séjours dans la capitale où il travaille 15 jours par mois et par nos missions sur place.

Ces formations font partie de nos projets…d’ici 4 ans au plus, ces médecins devraient rendre nos missions moins indispensables et ils devraient pouvoir assumer la majorité des cas qui se présentent à l’hôpital de Bwindi.


De même, nous parrainons une jeune infirmière dans sa formation de physiothérapeute. Elle complètera l’équipe d’orthopédie sur place.

Entretemps, nous faisons une recherche de fond pour l’orthopédie : il nous reste deux missions à effectuer pour ce projet et la première a été soutenu par plusieurs fondations nous permettant aussi d’acquérir un dermatome-meshgraft pour la réalisation de greffes de peau et un stérilisateur. Des problèmes techniques ont retardé sa mise en marche de ce dernier, qui aura, nous l’espérons, lieu lors de la prochaine mission mars 2012.

Il s’agit maintenant de s’approvisionner sur place : il faut que l’hôpital ait recours au marché local pour don matériel et ne dépende plus de nos …valises !

Ce que nous espérions mettre en place en 2017, c’est-à dire la prise en charge du cancer du col espéré, très fréquent en Ouganda, sera assumée par un des médecins dont nous avons aussi soutenu la formation en gynécologie. Il poursuit actuellement une formation en oncologie gynécologique.

Bien qu’un soutien continu serait toujours nécessaire en raison de la pauvreté de la population locale en Ouganda, Il faudra réfléchir à poursuivre nos efforts dans un nouveau centre de soins, en espérant que les progrès réalisés à l’hôpital de Bwindi en près de 12 ans, seront une réalité pour d’autres patients dans le besoins.

Janvier 2020/FS

Partagez !